La Réserve

IMG_7062

© MissJam06

Lorsque je suis arrivée à Nice, il y a de cela six ans, je me demandais si il y avait un endroit au calme, pour se balader et profiter de la nature, sans se sentir étouffée par le monde. Je me demandais si il y avait moyen de se ressourcer, de respirer à poumons déployés sans sentir l’odeur des pots d’échappement, sans se sentir agresser par cette cacophonie continue de klaxons, sans avoir l’impression de faire un parcours du combattant, en essayant d’esquiver les personnes allant et venant, comme un chien dans un jeu de quilles.

En bref, était-il possible de passer en quelques minutes du tumulte de la ville à la tranquillité de la campagne sans pour autant prendre sa voiture et tout en restant à Nice ?

Pouvoir flâner à loisir est un luxe qui n’a pas de prix. Rester dans cette torpeur tiède du réveil est si agréable. Je ne croyais pas vraiment que cela soit possible. Nice était plutôt connue pour ses marchés foisonnants, sa population grouillante, ses activités pétaradantes et carnavalesques : Un kaléidoscope de couleurs et de lumières qui peuvent ravir pendant un temps mais aussi, trop éblouir à la longue.

Et puis, au bout de quelques temps, j’entendais souvent parler les niçois de la Réserve. La réserve ? La réserve de quoi ? Y avait-il à Nice un espace naturel préservé ? S’agissait-il d’une réserve d’animaux en voie de disparition ? D’un jardin aux fleurs exceptionnelles ? Ce lieu méconnu était-il réservé à une intelligentsia particulière ?

Ce mot avait l’air d’avoir des vertus magiques. Celui qui le prononçait, semblait subitement transformé, détendu à l’idée de s’y retrouver. J’avais l’impression qu’il ne fallait pas trop en parler, que ce lieu devait rester secret et que seulement quelques uns, niçois de souche ou personnes triées sur le volet, pouvaient y accéder. Une moldu, comme moi, ne pouvait y pénétrer qu’en étant intronisée. Bon, là, j’exagère ; c’est vrai mais quand même ! Ce lieu fait partie de l’histoire de Nice. Les niçois y sont très attachés et cherchent à préserver leur patrimoine littoral à tout prix. J’entendis d’autres mots qui me semblaient très exotiques : « le Coco Beach ». Aucune idée de ce que cela était vraiment, à part une plage très certainement ou un très bon cocktail peut-être.

J’osais poser quelques questions pour en savoir un peu plus. Certains me parlèrent d’un restaurant très renommé depuis la Belle époque, qui s’appelait donc ainsi. D’autres me parlèrent de la plage derrière le port, qui était généralement la plage préférée des Niçois. D’autres encore se rendaient à la réserve pour marcher le long du sentier littoral, ancien sentier des douaniers, qui reliait Nice à Villefranche sur mer. Beaucoup me disaient qu’ils y allaient pour faire un break, parfois le midi et pique-niquer ou se prélasser au soleil en profitant de la vue sur toute la Baie des Anges après avoir piqué une tête dans la Grande Bleue.

Je n’avais qu’une hâte, c’était de voir cet endroit de mes propres yeux. Je décidais donc de suivre le chemin que l’on m’avait indiqué, à la lettre : Une fois, place de l’île de Beauté, à notre Dame du Port, face au port Lympia, prendre le quai Lunel sur la gauche, aller jusqu’au bout, puis monter les marches. En haut des marches, tourner à droite sur le boulevard Stalingrad. Passer devant la caserne des pompiers et le centre nautique, boulevard Franck Pilatte.

De là, je pouvais enfin commencer à apercevoir le restaurant de la Réserve. Chaque lettre peinte en marron foncé se détachait bien sur le fond jaune crème de la façade.

IMG_5017© MissJam06

Ouaohh ! Quelle surprise ! Un lieu incroyable, vraiment atypique. Le restaurant était composé d’une sorte de rotonde avançant sur la mer et relié par une passerelle en bois à un plongeoir très art déco, et jonché sur un pic rocheux. Je n’avais jamais vu une chose pareille. En avançant, je m’aperçus que le plongeoir était cadenassé. Pourtant, des jeunes téméraires continuaient à se frayer un chemin malgré le danger pour prouver leur bravoure à leurs camarades en effectuant des sauts périlleux du plongeoir. Quel spectacle !

IMG_5015© MissJam06

Après quelques instants de pause, je repris le chemin. Un petit arrêt devant le restaurant de la Réserve, qui, de l’extérieur, s’impose mais laisse difficilement deviner l’intérieur. Un petit coup d’oeil sur la carte ; des mets très appétissants et raffinés à base de viande, volaille, poisson ou fruits de mer proposés par le chef pour de fins gourmets prêts à mettre 30 euros pour un plat, 60 euros minimum pour un menu sans compter les boissons. Une invitation au voyage culinaire où beauté, luxe, calme et volupté semblaient former un bon quatuor.

Je continuais à marcher le long de la balustrade bleue, observant les ferries et les bateaux de croisière quittant le port pour la Corse. Je respirais à pleins poumons, les yeux fermés pendant quelques secondes, m’imaginant sur le pont de l’un de ces navires avec une envie forte de grand large.

P1020398© MissJam06

Après être passée devant le parc Vigier, j’arrivais au niveau du petit square F. Raynaud. C’était, à partir de là, m’avait-on dit qu’il fallait descendre les marches pour rejoindre le sentier côtier du Cap de Nice.

P1020390© MissJam06

Magnifique ! Une vue panoramique sur tout Nice à partir d’une place que j’ai tout de suite adorée avec son arbre aux branches noueuses. Encore une fois, quel spectacle ! Je m’assis là, quelques minutes, sur le rebord, pour profiter de cette vue avant de repartir.

IMG_7077© MissJam06

Le sentier du littoral sinuait entre roches et mer. Heureusement, on m’avait prévenue. J’avais laissé mes talons aiguilles à la maison et chaussé des ballerines plus confortables sur ce chemin au sol irrégulier. Quelle balade ! Un éveil pour les sens : j’en prenais plein les yeux, entre la couleur bleu azur de la mer et du ciel, la couleur ocre de la terre avec les reflets du soleil.

IMG_7067© MissJam06

J’en prenais plein les yeux en traversant des petits ponts de bois, en longeant la falaise, en passant sous des demeures suspendues qui semblaient parfois d’un autre temps.

P1020418© MissJam06

P1020409© MissJam06

Attention, à ne pas avoir le vertige car certains passages surplombent vraiment la mer. D’ailleurs, certains même s’aventuraient à sauter de falaises à pic, en escaladant la roche et en s’agrippant à la végétation.

IMG_7078© MissJam06

D’autres, moins casse-cou,  préféraient  s’installer dans l’une des petites criques et faire un peu de PMT (Palmes, Masque, Tuba) en empruntant les escaliers et les échelles pour aller explorer les fonds marins ou pourquoi pas même sortir la canne à pêche.

P1020388© MissJam06

P1020405© MissJam06

J’en prenais aussi plein les narines avec les différentes plantes et fleurs sur le chemin : des odeurs de jasmin, de bois, de figue, de thym, de garrigue, une senteur fraîchement iodée aussi …

© MissJam06

J’en prenais plein les oreilles avec le sac et ressac de la mer venant briser ses lames sur le rocher et le chant des cigales. Les embruns transportés par le vent venaient délicatement rafraîchir mon visage.

IMG_7069© MissJam06

Je ne savais pas jusqu’où je pouvais aller mais je poursuivais mon parcours tranquillement. Les gens que je croisais, étaient pour la plupart très courtois. On se saluait comme on est habitué à se saluer lors d’une randonnée pédestre.

Ah ! Le fameux « Coco Beach », il s’agissait aussi d’un restaurant apparemment, au charme désuet.

P1020395© MissJam06

Me demandant toujours jusqu’où je pouvais aller, je continuais. Au-dessus de moi, des arcades d’allure romaine, je ne savais pas alors qu’il s’agissait de l’ancien Palais Maeterlinck. Je trouvais cela grandiose.

P1020411© MissJam06

Quelle diversité dans cette ambiance sauvage. Je m’arrêtais de temps à autre pour en apprendre plus sur la faune et la flore de cette réserve naturelle, en lisant les panneaux qui balisaient le parcours.

IMG_7073© MissJam06

Puis, je commençais à discerner des corps lézardant au soleil. Il devait s’agir de la plage du Coco Beach. Le soleil m’éblouissant, je n’étais pas sûre de bien voir. Eh bien si ! J’ai découvert qu’à Nice, il y avait une plage nudiste, bien cachée, entre les rochers, au bout du chemin. Si cela vous dit !

IMG_7076© MissJam06

J’espère que vous avez apprécié la promenade autant que moi. Depuis cette découverte, je ne me lasse pas d’y revenir et cela en toute saison, enfin tout de même pas lorsque la mer est déchaînée car le risque est alors trop fort de se faire emporter. Ce qui est déjà arrivé malheureusement malgré les recommandations et la fermeture du site. Je comprends que l’on se laisse enivrer par la nature déchaînée mais soyez toujours prudents !

IMG_7074© MissJam06

Alors, ce sera Nice comme il VOUS plaira, as nice as you like it!:)

P1020406© MissJam06

Maintenant, si vous avez envie d’en savoir plus sur le passé de la Réserve et du Coco Beach; si vous avez envie de comprendre l’origine de leur nom à travers quelques petites anecdotes. Venez lire l’article dans Nice Secrets and Bizarreries.  Comme d’hab, je vous attends !

Le 18/03/2017

By Miss Jam

Auteur : Missjam06

Pour tout renseignement complémentaire ou conseil personnalisé, n'hésitez pas à me contacter via email. En particulier, si vous cherchez un "greeter" pour vous faire découvrir Nice et la côte d'Azur ou encore si vous avez envie d'allier tourisme et shopping, je pourrai vous faire quelques propositions amusantes et vous servir de "touristic shopper" et "personal coach". C'est comme il vous plaira :) ... as Nice as you like it!

3 réflexions sur « La Réserve »

  1. Il FAUT que je prenne le temps de venir te voir, seule ou à plusieurs fonction des disponibilités… Depuis le temps que je le dis, tu me fais encore plus rêver, tu seras à coup site la meilleure des « Greeteuses » pour faire découvrir les jolis coins, les balades etc, sérieusement j’en rêve de revenir sur Nice pour partager tes lieux et bonnes adresses 😉
    Belle initiative que ce blog, félicitations !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s